Rencontre avec le S.E.L Fleur de Niaouli

Bonjour,

Le 1er Avril 2017, 4 membres de Malé’Va rencontraient les membres de l’association Fleur de Niaouli, lors de leur Bourse Locale d’Echanges à la maison de quartier de Magenta.

Hormis le plaisir de faire de nouvelles connaissances et de tisser des liens, l’objectif de cette rencontre était surtout d’en apprendre davantage sur l »économie alternative locale, un des axes que défend et promeut l’association Malé’Va.

C’est à ce titre qu’agit l’association Fleur de Niaouli, association créée en 1998. Elle a construit ce qu’il est d’usage d’appeler un SEL, soit un « Système d’Echange Local ». Un SEL est un système doté d’une monnaie alternative (gérée, administrée et contrôlée par les membres du bureau), permettant aux membres d’acheter et de vendre des biens et des services aux autres membres, lors des BLE (Bourse Locales d’Echanges). La monnaie utilisée est la « Fleur de niaouli », une monnaie virtuelle, donc immatérielle. Les ventes et achats se font par transfert de « Fleurs » entre les partenaires, par l’intermédiaire de feuilles individuelles, qui sont ensuite remises et contrôlées par le Bureau.

L’association organise des Bourse Locales d’Echanges à la maison de quartier de Magenta depuis 2003. Elle compte à ce jour 136 adhérents actifs. En moyenne, 4000 fleurs sont échangées par an, sachant qu’une Fleur équivaut à 100 fr.

L’intérêt d’un SEL est multiple : Il permet déjà de rapprocher les gens et de créer du lien. L’ambiance des bourses locales d’échanges est très dynamique. En outre, il favorise la consommation locale, permet de vendre des biens dont on a plus l’usage ( à l’image des vides greniers), et surtout le système est à l’abri de la crise économique et de la spéculation monétaire, puisque la monnaie alternative n’est pas convertible en monnaie nationale et n’est donc pas soumise aux fluctuations du marché boursier. En aucun cas il n’est question d’argent réel. Les mots d’ordre sont « partage », « solidarité » et « équité ». Le concept du SEL est originaire du Canada, et a été une initiative née de la nécessité de continuer les échanges et la consommation suite à une crise économique majeure. Aujourd’hui, il existe plus de 600 SEL en Europe.

Quelques chiffres et caractéristiques pour le SEL Fleur de Niaouli :

Cotisation annuelle : 500 fr

Adhésion : 1500 fr ou 15 fleurs (le nouveau compte sera « endetté » de 15 fleurs)

Système de parrainage : 20 fleurs pour le parrain

Système de récompense (50 fleurs en bonus si au moins 50 fleurs gagnées les 3 premiers mois après l’adhésion).

3 moyens de communication des échanges : BLE, Mails, Catalogue

L’association est favorable au développement d’autres BLE du SEL Fleur de Niaouli, voire d’un autre SEL, si le sérieux et la rigueur sont de mise et si des membres du bureau accompagnent le projet.

Si vous souhaitez en savoir davantage, voici ci-dessous le détail du fonctionnement du SEL Fleur de Niaouli, ainsi que leur flyer pour les contacter :

>>> Fonctionnement SEL 2013 2014-1

flyer sel

Publicités

Publié le 18 avril 2017, dans permaculture. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Commentaires libres

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :