Un projet perma à l’UNC

A en juger les jardinières qui fleurissent sur les balcons du campus universitaire, certains étudiants ont la main verte ! Plantes vivrières ou ornementales, pourvu qu’il y ait un coin de verdure ! Les étudiants vont pouvoir s’adonner à cœur joie dans le jardin potager de l’UNC ! Ce projet imaginé par la Maison de l’étudiant est le fruit de la volonté d’une poignée de passionnés.


A la Résidence du bord de mer de Nouville, un petit potager a été aménagé il y a quelques années où frangipaniers, plantes à tisane et fines herbes fleurissent pour le plus grand bonheur des locataires du campus universitaire. Tutea Mateau, étudiant en master SVT, est ravi de pouvoir y planter quelques fruits et légumes pour sa consommation personnelle. «  Quand je suis arrivé à la Résidence 100 (bord de mer), ce potager existait déjà, nous informe Tutea. C’est une super idée ! J’ai toujours aimé cultiver la terre et faire pousser les plantes. »

De son côté, Louis Boudes, étudiant en première année de licence SVT, est féru d’horticulture et de permaculture. A la rentrée cette année, il suggère à la MDE d’aménager un jardin potager sur le campus. « Cela tombait bien car c’était aussi une idée que la MDE voulait mettre en place ! » Et les grands esprits se rencontrent : Tutea et Louis décident de monter une association qu’ils baptisent « Potager étudiant ». La SIC leur octroie en gestion deux parcelles de terrain : la première située à la Résidence 500 et la seconde à la Résidence 100.

Un projet qui fédère

L’idée du potager suscite un enthousiasme inattendu, et pas seulement auprès des locataires des résidences étudiantes. « Nous avons envoyé des mails à tous les étudiants et les avons convié à une réunion d’information en début d’année. Beaucoup étaient très réceptifs. Cela prouve qu’ils adhèrent au projet ! » se réjouit Louis. Pour réaliser le potager, l’association a besoin de 3 millions de francs. Elle reçoit plusieurs subventions : 150 000 francs de l’UNC, 100 000 francs de la MDE, 200 000 francs de la province Sud. Avec l’aide de bonnes volontés, ils ont défriché la zone destinée au jardin potager à la Résidence 500. « La première étape est l’installation de la clôture et du réseau d’eau, ensuite nous devons construire un abris de jardin pour le matériel », explique Louis. Pour l’instant, l’association comprend 6 membres actifs. Ces derniers ont déjà procédé à la mise en place de 3 buttes de type permaculture, dans le potager de Résidence 500.  « Nous avons mis en terre, des bananiers, des tomates, des haricots, du persil, de l’aloe vera et des courgettes ! »

Parallèlement, les garçons ont eu l’idée d’installer des boîtes de dons de graines à la MDE et à la bibliothèque universitaire pour avoir des semences gratuites. Ils ont également mis en place des poubelles vertes dans tout le campus, destinées aux déchets organiques pour le compost.

Proposer des légumes frais aux étudiants

70% des étudiants locataires des résidences du campus sont boursiers, l’objectif potager est de leur proposer des légumes frais. « Les récoltes sont destinées en premier lieu aux membres de l’association, précise Louis. Ensuite s’il y a des excédents, nous les vendrons à l’épicerie solidaire pour en faire bénéficier d’autres étudiants ». Tutea et Louis promettent même du 100% naturel et donc bio !

 

source : http://www.tazar.nc/11/08/2017/potager-voit-jour-a-lunc/

Week-end à Poya, 4eme édition

Bonjour à tous,

Reine, qui a déjà accueilli les amis de Malé’Va trois fois, organise la quatrième édition du Weekend cohésion le Samedi et Dimanche 26 et 27 Août 2017.

Au programme : Revégétalisation de la mine au dessus du gîte à Poya. Reine plante des arbres et du vétiver depuis longtemps pour réhabiliter la zone, mais toute aide est la bienvenue. L’hébergement et le repas du soir sont offerts par notre hôte. Soirées conviviales en perspective, et activités détente Dimanche.

Le samedi matin : chargement des véhicules et des personnes, direction la mine, pique nique à midi sur place (prévoir votre repas froid). Le repas du soir sera préparé par Reine (mais vous pouvez également amener des produits pour partager ensemble). L’hébergement est gratuit pour les vendredi et samedi soir (dortoir d’une capacité de 20 lits et grand terrain de camping).

Au niveau du matériel : Si vous avez des jeunes plants de cocotiers et du vetiver,  ils seront les bienvenus. Nous avons également besoin de 4×4 pour accéder à la mine, ainsi que des pelles, barres à mine, et prévoyez des gants, chapeaux, boissons et crèmes solaires.

Si vous êtes intéressés et motivés pour participer à cette aventure, que vous soyez adhérent, ami, ou sympathisant de l’association, ou simplement amoureux de la nature, vous serez les bienvenus ! Pour vous inscrire, un simple mail à secretaire@maleva.nc fait l’affaire. Nous vous enverrons le plan et si besoin des propositions de covoiturage.

A très bientôt !

Maison de la semence le 5 août !

Bonjour à tous !

Dans une semaine, samedi 5 août 2017, l’association Malé’Va organise de 9H30 à 11H30 sa prochaine matinée « maison de la semence », au niveau de la parcelle de l’association, aux jardins pédagogiques du parc de Rivière Salée.

Cette action est ouverte à tout public.

Pour ceux qui ne connaissent pas, la parcelle est située au Sud de la Maison de Quartier de Rivière Salée, au sein du parc municipal. Voilà un petit plan d’accès.

Apportez vos graines à échanger, et bien sûr des boutures, plants, tubercules, semis, etc… sont les bienvenus. La seule condition est que tous les apports soient d’origine traditionnels / biologiques / permaculturels / naturels.

Nous serons accompagnés par des jardiniers des jardins familiaux de Rivière Salée, situés 100 mètres plus loin.

Si vous souhaitez participer, n’hésitez pas à « liker » cet article.

A très bientôt !

L’équipe de Malé’Va

12346491_10208268237729078_5837460667495657149_n

Article de notre président dans « Agence Presse Pacifique »

Légumes irradiés : « Une décision insensée »

Rémy Gazeu, président de l’association culturelle et environnementale calédonienne Male’Va, réagit à son tour sur le partenariat noué entre la CPS et l’AIEA. Pour ce défenseur de l’agriculture traditionnelle qui prône les techniques de la permaculture, l’utilisation de techniques nucléaires serait « une décision insensée, extrêmement compromettante pour l’évolution de la vie dans nos régions ».
  ~~
  ~~
Réactions : « Pour nourrir leurs études poussées et leurs recherches sans limites de découvertes (la plupart du temps) à orientation économiquement « extrêmement rentables pour les investisseurs », les scientifiques ont besoin d’énormes moyens dans le temps et sont de fait rarement indépendants dans l’orientation et le rendu de leurs études et analyses quant au fruit des résultats obtenus ou escomptés, à tous niveaux.
  ~~
Payés par les lobbys les plus influents et offrants, ces scientifiques aussi brillants soient-ils deviennent les employés les plus attachés de ceux qui les financent. Le profond souci n’est donc pas tant les scientifiques, mais le fait que les politiciens calédoniens et les autres décideurs « élus » des pays et Etats membres du Pacifique viennent semblent-ils, dans un silence médiatique inquiétant, de valider au nom des populations et générations qui leurs succèderont et qu’ils sont supposés représenter, une décision insensée, extrêmement compromettante pour l’évolution de la vie dans nos régions, prise à Vienne (Autriche) et qui semble s’imposer, sans trop de réactions publiques, au sein de la Commission du Pacifique Sud, au moment même ou la Nouvelle Calédonie prend les rennes de cette institutions internationale et régionale ?
  ~~
Il me semble que sur de telles déclarations faîtes à la CPS lors du passage de la Ministre de l’Outre-mer, la lumière fasse actuellement défaut, pour « éclairer » la vision collective sur une situation que je ne comprends probablement pas très bien … 1/ En quoi les Etats et Pays du Pacifique sont au travers de la CPS liés et impactés par de tels accords ? 2/ Et si il devait y avoir une incidence directe et des répercussions énormes sur la vie sociale, culturelle, environnementale et économique des Pays et Etats du Pacifique, si il ne serait pas opportun au préalable d’associer à de telles décisions les populations directement concernées par de telles perspectives ? »
  ~~
source :

https://www.facebook.com/agencepressepacifique/

RDV parcelle rivière salée samedi 10h

Bonjour à tous !

Vous avez envie de mettre les mains dans la terre ? De pratiquer la permaculture ? De rencontrer les membres de Male’Va, pour discuter, partager et échanger techniques et savoirs faire sur les plantes ?

Voilà une occasion à ne pas manquer !

Nous vous donnons RDV Samedi 29 Juillet à partir de 10h aux jardins pédagogiques de Rivière Salée, à la parcelle attribuée à Malé’va. Tout le monde est le bienvenu. Tout ceux qui ont le désir d’intégrer l’équipe sont également le bienvenu. Des semences ou des boutures sont disponibles sur place si vous souhaitez partir avec de quoi diversifier votre jardin.
Amenez vos outils de jardinage, et si possible des boutures et/ou semences (pas d’arbres).
Pour ceux qui ne connaissent pas, la parcelle est située au Sud de la Maison de Quartier de Rivière Salée, au sein du parc municipal. Voilà un petit plan d’accès.
Venez nombreux et à bientôt !
_dsf7295_dsf7317

Debriefing projection « l’eveil de la permaculture » au Rex

Bonjour à tous,

Voici un compte-rendu de notre projection du film « l’eveil de la permaculture » au Rex de Nouméa. Merci à l’équipe organisatrice, et au public venu très nombreux au point de remplir complètement la salle.

Merci également aux personnes qui nous ont fait l’honneur de faire un don pour cet événement, et merci aussi à nos 30 nouveaux adhérents.

Quelques chiffres

  • 188 places réservées à l’avance
    • 169 par internet (~90%)
    • 19 par téléphone (~10%)
  • 24 réservations qui ne sont pas venues (~13%)
  • 35 / 40 personnes acceptées sans réservation
  • Personne n’a été refusé à l’entrée
  • 80€ collectés par internet
  • => Environ 200 personnes au total (salle pleine)

A bientôt !

 

Appel à réponses à notre questionnaire

image annonce enquête 2

Bonjour à tous,

Nous vous rappelons qu’une série de formations sur la production, la conservation et l’utilisation de semences reproductibles aura bientôt lieu en Nouvelle-Calédonie, de mi Novembre à mi Décembre 2017.

Votre aide et vos opinions sont précieuses, c’est pourquoi nous vous invitons à répondre à un rapide questionnaire en ligne, ICI.

Les adhérents de Malé’Va et ses membres actifs sont aussi invités à répondre à ce questionnaire.

Nous allons informer de l’état d’avancement et des news du projet sur notre site internet et nos réseaux sociaux, alors pour nous suivre et ne rien manquer, abonnez-vous ! (en haut et à droite de la page).

Attention, les places pour la formation seront limitées.

Inscriptions closes pour la projection

Nouméa

Les inscriptions sont closes ! Toutes les places ont été réservées.

Aux retardataires : Nous serons en mesure d’accueillir des personnes sans réservation dans la limite des places disponibles.

Arrivez un peu en avance si vous souhaitez participer mais n’avez pas pu réserver.

A tous les inscrits : vous devez impérativement arriver avant 18h45.

L’évènement étant gratuit, les réservations ne seront plus prioritaires à partir de 18h50 et nous commencerons à faire rentrer des gens sans réservation.

Merci à tous et à vendredi !

L’équipe de Malé’Va

Encore quelques places pour la projection

Bonjour,

Il reste moins de 50 places à réserver gratuitement, sur les 200 places disponibles, pour la projection de « l’Eveil de la permaculture » de vendredi prochain au Rex.

N’attendez plus pour participer à cette projection unique sur le pays !

Participer

Nous vous rappelons également qu’une enquête est en cours pour l’organisation d’une série de formations sur les semences reproductibles agroécologiques. Merci de nous aider en répondant à un rapide questionnaire en ligne :

https://assomaleva.wordpress.com/2017/07/11/enquete-dopinion-formation-semences/

Nouméa

Permablitz du 26 juin 2017 (retour)

Bonjour à tous !

Voilà un compte rendu du Permablitz du 26 juin 2017 chez Gaby, à La Foa :

Etaient présents :

Samedi : Gaby, Johanne, Rafaele, Stéphane, Cathy, Mireille, Damien, Laura, Ibai et Anthéa

Dimanche : Gaby, Johanne, Cathy, Mireille, Damien, Laura, Ibai, Anthéa, Katia et Kalon.

SAMEDI

Le but de la journée était de s’exercer au design

Un rapide tour de table de présentation des participants ouvre cette belle journée.

Nous continuons par une courte présentation des outils et des techniques de design afin de partir sur des bases communes : définition de la permaculture, les 3 éthiques de la permaculture, les 12 principes, la technique.

OBREDIM

Observation et balade sur le terrain suivies de l’interview de l’hôte

Repas participatif miam miam trop bon

Nous délimitons ensuite la zone à designer (zone 1 et 2) et formons 2 groupes de travail. Chacun analyse les éléments à mettre en place en fonction des besoins et des contraintes liés à chaque élément. Cette analyse permettra de placer ces éléments sur le plan. Les 2 groupes présentent ensuite leur design et réfléchissent à un design commun à mettre en place le lendemain.

Clôture de la journée et apéro musical bien mérité autour du feu.

DIMANCHE

Le but de la journée est de mettre en place le design créé la veille. Mot d’ordre : la force du groupe

Le réveil se fait en douceur. Nous sommes accueillis par un beau ciel bleu.

La journée débute par des étirements pour se mettre en condition pour la journée de travail physique ^^

Rapide tour de cercle et présentation des participants. Puis, les consignes de sécurité sont rappelées par l’équipe organisatrice.

Présentation du design à aménager et des ateliers de la journée, zone de culture et plantation d’arbres fruitiers

Les 4 ateliers de la matinée :

 Réalisation de courbes de niveau

 Récolte des matières organiques pour réalisation de la zone de culture

 Création d’une butte précédée de son swale

 Plantation d’arbres fruitiers

Pause repas miam miam plus plus encore trop trop bon

Réalisation d’un îlot aromatique dans la zone 1, sous forme de butte lasagne. Une équipe récolte les matières vertes, l’autre les marrons. La butte prend forme en un clin d’œil

Un cercle de parole et de gratitude clôture ce weekend productif et convivial.

Notre hôte est ravi. Ce weekend participatif lui a ouvert de nouvelles perspectives concernant la mise en place de son projet. La force de l’équipe lui a permis de réaliser une grande économie de temps et d’énergie.

UN GRAND MERCI A TOUS. A bientôt pour de nouvelles aventures

Merci à Anthéa pour ce compte-rendu et pour les photos

IMGP5480.jpg

IMGP5482.jpg

IMGP5494.jpg

IMGP5498.jpg

IMGP5510.jpg

IMGP5528.jpg

IMGP5541.jpg

IMGP5551.jpg

IMGP5553.jpg

IMGP5555.jpg

IMGP5563.jpg